Article mis à jour le 07/11/2023 par Sandy Plaisance
quand faire un test de grossesse

TOUT SAVOIR SUR LE TEST DE GROSSESSE

Enceinte ou simple trouble menstruel ? Toutes les femmes connaissent ce grand doute qui plane au moindre retard de règles. Seul le test de grossesse vous permettra d’éliminer cette incertitude qui peut être pesante et de confirmer si vous êtes enceinte ou pas.

Cependant, la fiabilité de cet outil de détection urinaire est souvent remise en question par celles qui, auparavant, ont eu une mauvaise expérience dans le diagnostic (faux-positif, faux négatif, résultat qui ne s’affiche pas …).

test de grossesse urinaire

Alors, erreur de manipulation, mauvaise utilisation ou interprétation  incorrecte ? À travers cet article, je vous dis tout au sujet du test de grossesse !

Test de grossesse, quand le faire (matin ou soir) ?

La règle n°1 pour s’assurer d’avoir une détection fiable, est de réaliser son test au bon moment de la journée.

Plusieurs d’entre nous peuvent penser que le moment de la réalisation du test n’a aucun impact sur les résultats qui s’y afficheront.

Cependant, il est tout à fait possible d’avoir un « faux diagnostique » si l’urine est trop diluée ou n’est pas abondante.

En outre, pour éviter toute mauvaise interprétation, il est souvent conseillé de réaliser son test de grossesse le matin, avec la première urine du jour.

L’urine matinale se dote, en effet, d’une bonne concentration, ce qui augmente les chances de détection de l’hCG qui est l’hormone produite en grande quantité chez la femme enceinte.

Comment faire un test de grossesse ?

Faire un test de grossesse est un jeu d’enfant mais, il vaut mieux toujours suivre quelques étapes précises pour ne pas se louper !

Pour être sûr des résultats, je vous recommande de faire votre test au moins 15 jours après un rapport sexuel non protégé pendant la période d’ovulation.

En effet, lorsque l’on est dans la phase « essai bébé », on est souvent impatient d’avoir les résultats. L’impatience pourra cependant fausser le diagnostic du test.

Une fois le délai de 19 jours passé, pensez à faire votre test dès le matin, avec la première urine.

Pour ce faire, passez un léger jet d’urine sur la tige absorbante du test.

faire le test de grossesse à la bonne période

Si vous vous ne sentez pas à l’aise à l’idée de faire pipi sur la bande (vous avez peur de trop le mouiller), vous pouvez faire pipi dans un contenant stérilisé et y trempez le bout de la bandelette absorbante.

Pour simplifier ce processus, certains modèles de tests urinaires sont livrés avec des pipettes qui vous permettent d’apposer l’urine par gouttes.

Lorsque le liquide s’est bien imprégné au test, laissez l’outil quelques minutes à l’air libre et patientez un peu jusqu’à ce que le résultat soit bien clair.

Si vous avez des doutes sur les résultats ou si les symptômes de grossesse persistent après un test négatif, il est recommandé de consulter un professionnel de la santé pour des tests plus précis et pour obtenir des conseils adaptés.

Combien de temps après l’ovulation peut-on faire un test de grossesse ?

En règle générale, l’hormone hCG peut être détectée dès la fécondation.

Cependant, pour avoir un résultat sûr, il est conseillé de faire un test après 2 jours de retard de règle, soit à peu près 14 jours après fécondation.

D’un côté, le temps d’attente recommandé avant de faire un test après l’ovulation varie en fonction du type de test de grossesse à utiliser.

cycle irrégulier test grossesse après ovulation

Si vous avez un modèle en bandelette, il peut généralement être utilisé environ 10 jours après l’ovulation, soit environ 4 à 5 jours avant la date prévue des règles.

Le test numérique, qui s’avère être plus sensible, peuvent détecter une grossesse autour de 7 à 10 jours après l’ovulation.

Pour un test de grossesse précoce par contre, vous pouvez réaliser un diagnostic dans les 5 jours avant la date prévue des règles.

Déni de grossesse test négatif, que faire ?

Bien que rare, le déni de grossesse est une situation qui peut arriver à toutes les descendantes d’Eve.

Ce phénomène psychologique s’apparente au fait qu’une femme n’est pas consciente de sa grossesse après le 1ᵉʳ trimestre de portée.

Ce fléau peut se manifester de façon partielle (la femme se rend compte de sa grossesse avant le terme) ou complète (la femme n’est au courant qu’elle est enceinte qu’au moment de l’accouchement).

Cependant, même si une femme est en phase de déni de grossesse, si elle fait un test, ce dernier devra toujours être positif.

En effet, dans le déni ou non, le taux de hCG reste toujours en augmentation pendant une grossesse.

En cas de doute et de crainte d’un potentiel déni de grossesse, il est recommandé de directement consulter un professionnel de la santé si des signes de grossesse sont présents ou suspectés.

Un diagnostic précoce peut largement faire la différence et permettra d’apporter une prise en charge appropriée et un soutien adéquat pour la future mère.

Comment interpréter les résultats de votre grossesse ? (Positif et négatif)

En fonction du type de test utilisé, vous pourriez avoir différents affichages à interpréter comme suit :

  • Lignes sur un test en bâtonnet : si vous n’avez qu’une seule ligne, c’est que vous n’êtes pas enceinte, par contre, si vous avez deux lignes qui apparaissent (aussi légère que soit la seconde), le résultat est positif.

Par contre, si aucune ligne n’apparaît, c’est que le résultat est erroné et le test doit être refait.

  • « Enceinte » ou « non enceinte » sur un test digital.
déni de grossesse

Quelle est la fiabilité d’un test de grossesse ?

La fiabilité d’un test de grossesse dépend de son type.

Pour un test de grossesse sanguin, le résultat est fiable à 100% en raison de l’analyse directe de votre sang et du taux de hCG qui y est présent.

D’un côté, le test de grossesse urinaire s’avère être fiable à 99% à condition de suivre strictement les conditions d’utilisation annoncées par le fabricant.

Qu’est-ce qu’un faux test positif ?

Le test de grossesse faux-positif est au cœur de grandes interrogations pour les femmes. Donnant dans la majorité des cas, de faux espoirs, les cas de « faux positif » peuvent avoir lieu dans certains cas, à savoir :

Grossesse chimique

Elle est appelé grossesse chimique, une fausse couche spontanée très précoce.

Cette dernière se produit rapidement après l’implantation de l’embryon, ce qui entraîne donc une augmentation naturelle de hCG dans le corps.

À l’échographie, une grossesse chimique ne peut être détectée, mais c’est l’organisme qui produira de l’hormone hCG qui rendra le résultat du test positif.

Une grossesse chimique est invisible ou ne se traduit que par de faibles symptômes qui ne vous permettront pas de savoir qu’une implantation embryonnaire s’est opérée.

Prise de traitement favorisant la fertilité

Administré dans le corps par injection, les traitements qui optimisent la fertilité contiennent du hCG.

Ainsi, à la suite des injections, vous pourriez obtenir un faux positif sur un test de grossesse.

Pour éliminer tous les doutes après un test positif, pensez à consulter votre gynécologue.

Seul, un tel professionnel sera en mesure de confirmer si vous êtes enceinte et d’éliminer la possibilité d’une grossesse extra-utérine.

Qu’est-ce qu’un faux test négatif ?

Le faux négatif est, pour sa part, plus répandu que le faux positif.

Ce dernier a lieu lorsqu’un test de grossesse affiche un résultat négatif or que vous êtes enceinte. Sachez que plusieurs facteurs peuvent y contribuer dont :

faux test de grossesse

La réalisation du test au mauvais moment

Si le test de grossesse est effectué trop tôt, les niveaux d’hCG peuvent ne pas être suffisamment élevés pour être détectés par le test.

Les tests de grossesse varient en sensibilité, mais en général, il est recommandé d’attendre au moins quelques jours après la date prévue des règles pour obtenir un résultat plus fiable.

Une erreur de manipulation

Chaque test de grossesse doit être utilisé conformément aux instructions du fabricant.

Si le test n’est pas effectué correctement, par exemple en utilisant trop peu d’urine ou en ne respectant pas le temps d’attente, cela peut conduire à un résultat incorrect.

Le test est réalisé sur de l’urine diluée

Si vous buvez beaucoup de liquides avant de faire le test, l’urine peut être diluée, ce qui peut affecter la concentration d’hCG et donner un faux test négatif.

Pour avoir les meilleurs résultats, faites toujours le test avec la première urine du jour.

La présence de certains problèmes de santé

Certaines conditions médicales (troubles hormonaux, problèmes rénaux…) peuvent également affecter les niveaux d’hCG dans l’urine et influencer les résultats du test.

Grossesse extra-utérine

Dans certains cas rares, une grossesse extra-utérine peut provoquer des niveaux d’hCG anormaux, ce qui peut entraîner un test de grossesse faussement négatif.

Aussi, si une femme suspecte d’être enceinte malgré un test de grossesse négatif, il lui sera conseillé de répéter le test après quelques jours.

En cas de doute, consultez directement un professionnel de santé pour des tests plus précis et pour évaluer d’autres facteurs qui pourraient influencer les résultats.

Que faire si le test est positif ?

Félicitations ! Si votre test de grossesse est positif, c’est que vous êtes bel et bien enceinte.

test de grossesse positif

Si vous avez effectué le test à la maison, rendez-vous chez un professionnel de la santé.

Celui-ci pourra vous faire passer une échographie ou un test sanguin pour confirmer la grossesse.

Une fois la grossesse confirmée, prenez ensuite un rendez-vous avec un gynécologue ou une sage-femme pour commencer le suivi prénatal.

En effet, les soins prénatal sont essentiels pour assurer la bonne croissance de bébé et, de détecter tout potentiel problème à un stade précoce en vue d’y apporter les meilleures prises en charge au besoin.

Informez-vous sur le développement du fœtus, les changements du corps pendant la grossesse et les différentes étapes à venir.

Une bonne compréhension de la grossesse vous aidera à mieux vous préparer à cette nouvelle phase de votre vie.

Surtout, n’oubliez pas que chaque grossesse est unique, alors n’hésitez pas à poser toutes vos questions et préoccupations à votre professionnel de la santé.

Ils seront là pour vous guider et vous soutenir tout au long de cette merveilleuse aventure de la grossesse.


Quels sont les différents tests de grossesse ?

Fini le temps où l’on devait uniquement se fier à l’arrivée ou l’absence des règles pour savoir si l’on est enceinte ou non !

Désormais, vous avez le choix entre différents types de test de grossesse à savoir : le test de grossesse urinaire, le test de grossesse sanguin et le test de grossesse salivaire.

Ces options se distinguent par leur fonctionnement, le mode d’utilisation et le résultat donné.

test de grossesse fiabilité

Test de grossesse urinaire

C’est sans doute la catégorie de test de grossesse la plus courante et de loin, celle qui est la plus accessible puisqu’elle s’achète facilement en pharmacie et parapharmacie.

Ici, en fonction de vos préférences, vous avez le choix entre 4 modèles de test urinaires :

  • Bandelettes de test : ces tests prennent la forme de petites bandelettes en papier absorbant qui est recouverte d’anticorps spécifiques à l’hormone hCG. Pour l’utiliser, vous devez tremper la bandelette dans un échantillon d’urine, et les résultats apparaissent généralement en quelques minutes.
  • Tests en bâtonnet : similaires aux bandelettes de test, la version en bâtonnet a une couverture en plastique pour assurer une meilleure hygiène.  Pour l’utiliser, vous urinez directement sur la pointe du bâtonnet, et les résultats s’affichent souvent sur un écran ou à travers des lignes colorées.
  • Tests numériques : ici, le résultat affiché est numérique et indique clairement « enceinte » ou « non enceinte ». Ils sont plus faciles à lire que les tests en bandelettes ou en bâtonnets.
  • Tests de grossesse précoce : à haute sensibilité à l’hCG, le test de grossesse précoce permet de détecter une fine présence de hCG jusqu’à 5 jours avant la date présumée des règles.

Test de grossesse sanguin

Comme son nom l’indique, le test de grossesse sanguin nécessite une prise de sang en laboratoire.

C’est à partir de votre sang que les professionnels détecteront le dosage de l’hormone bêta-HCG dans votre corps. Sachez qu’une femme qui n’est pas enceinte a un taux d’hCG d’environ 5 mIU/mL.

D’un côté, une femme enceinte aura un taux hCG compris entre 25 mIU/mL et 100 mIU/mL dans les 10 premiers jours de grossesse et pouvant atteindre 1 000 mIU/mL à 200 000 mIU/mL au premier trimestre.

Impossible donc de passer devant le taux hCG lors d’une analyse sanguine, ce qui fait de cette option de test la plus fiable.

test de grossesse sanguin

Test de grossesse salivaire

Bien moins répandu que le test urinaire, la version salivaire use de la salive pour détecter le taux hCG dans le corps d’une femme.

Il se présente sous la forme d’un petit bâtonnet à placer sous la langue pour un résultat après quelques minutes.

Il s’agit du type de test le moins fiable du marché.

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Résultat des votes 0 / 5. Nombre de votes 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter cet article

Je suis désolé que cet article ne vous ait pas été utile !

Améliorons cet article !

Dites-moi comment puis-je améliorer cet article ?


Dernière mise à jour de l'article le 07/11/2023 par Sandy Plaisance

À propos de l'auteur Sandy Plaisance

Praticienne Masseuse & Esthéticienne depuis plus de 15 ans. Sur ce blog, je partage mon expérience de professionnelle du bien-être en donnant des conseils et avis.
J'espère que mes comparatifs vous aideront à trouver le produit qu'il vous faut.

Ces Articles Peuvent vous Intéresser :

Qu’est-ce qu’un Atelier de Massage Bébé ? Mon Avis de Professionnel !

Vous avez une question ou une remarque ? Laissez-moi un commentaire


Votre adresse email ne sera publiée. Les champs requis sont indiqués

{"email":"Adresse email invalide","url":"Adresse de site invalide","required":"Champ obligatoire manquant"}
>